top of page
Rechercher

L’Autriche, l'autre pays de l'IA ?


Dans l’écosystème tech européen, l’Autriche séduit de plus en plus d’entrepreneurs et de talents du secteur de l’intelligence artificielle. Parmi ses atouts, une cinquantaine d’institutions de recherche et d’universités. Mais ce n’est pas tout !


Plus de 50 universités et institutions de recherche, près de 300 entreprises opérant dans le domaine de l’intelligence artificielle - un chiffre en croissance de 10 % cette année -, la présence d’une trentaine d’acteurs internationaux de l’IA, des événements internationaux comme ViennaUP’ et un programme public “AI Mission Austria” : nombreux sont les signes qui montrent que l’Autriche développe rapidement un riche écosystème IA.

Particularité : cet écosystème autrichien de l’IA se développe tout particulièrement autour de l’industrie 4.0 (maintenance prédictive, robotique industrielle, etc.), avec un focus sur les applications de l’IA dans le domaine de la conception, de la production et de la fabrication. Mais de nombreux autres aspects du marché de l’intelligence artificielle sont également représentés parmi les startups présentes à Vienne et sa région.

Un vivier de talents propice aux startups

« Grâce à son niveau de vie élevé, à son faible coût de la vie et à son vivier de talents, l'Autriche est devenue populaire auprès des entrepreneurs et des talents internationaux », constate ainsi Clemens Wasner, le fondateur de la startup enliteAI et cofondateur du think tank AI Austria. « Par rapport à certaines grandes villes américaines, l'écosystème autrichien de l’IA est relativement petit, mais il repose sur une communauté très forte, bien connectée avec l’Europe et les États-Unis », explique quant à lui Ben James, le CEO de la startup Atlas, qui développe une technologie d'IA générative 3D pour le développement de jeux vidéo.

Mais ce n’est pas tout : le pays présente de nombreux autres atouts. « L'Autriche offre un solide écosystème financier et fiscal pour les startups, avec des subventions publiques, un impôt sur les sociétés réduit et des processus de création d'entreprise simplifiés », ajoute ainsi Clemens Wasner.

Accompagnement et subventions publiques

Parmi les dispositifs accessibles aux entrepreneurs internationaux, figurent notamment un “Startup Package” récemment mis en place pour permettre aux jeunes pousses d'explorer l'écosystème tech viennois, ou encore le statut de “FlexCo”, qui facilite la distribution de stock-option aux employés.

Pour les entrepreneurs internationaux, l’ABA (Austrian Business Agency), via son offre d’accompagnement et de services gratuits, fait office de point d’entrée sur le marché autrichien, qui peut également servir de tremplin pour s’implanter dans la zone DACH (Allemagne, Autriche, Suisse).

Autant d’arguments qui font mouche auprès des entrepreneurs. « Lors de la création de l'entreprise, nous avons envisagé d'autres solutions aux États-Unis, mais nous avons estimé que les dispositifs de soutien à la R&D offerts ici - notamment les subventions - allaient nous permettre de développer plus facilement une technologie plus innovante que les modèles de financement basés sur le capital-risque », raconte par exemple Ben James.

Au coeur d’une dynamique européenne

« Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons constaté que la dimension centrale et bien connectée de cet écosystème était d’un grand avantage pour notre expansion en Europe, aux États-Unis et en Asie », ajoute le fondateur d’Atlas.

Même si sa startup ne peut pas rivaliser avec les niveaux de rémunération de ses concurrents américains, elle parvient à attirer des talents du monde entier grâce à une meilleure qualité de vie. « Nous avons également constaté qu'il y a de nombreux talents (souvent méconnus) en Europe de l'Est, ce qui nous a aidés à recruter une équipe très diversifiée. »

L’écosystème autrichien s’inscrit d’ailleurs pleinement dans une dynamique européenne, comme l’explique Chloé Plédel, du Hub France IA : « l'Autriche est un partenaire clé. Hub France IA travaille en étroite collaboration avec AI Austria et l’ABA pour créer des opportunités pour les acteurs français de l'IA qui cherchent à étendre leur marché à un autre pays de l'UE. »

L’ABA et le Hub France IA organisent d’ailleurs un webinar commun en janvier 2024, dans lequel intervient Verena Gruber, l’interlocutrice des entrepreneurs français au sein de l’agence.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page